Récit du stage sur la Noguera Pallaresa 2014

Récit du stage sur la Noguera Pallaresa 2014

 
Date: du 6 au 13 Juillet 2014
Navigation: sur la Noguera Pallaresa
Pratique Sportive: Initiation à la haute-rivière
Encadrants: Matthieu Jonnart
Participants: Céline, Bruno, Edouard, Didier et Guillaume

Un stage sur la Noguera Pallaressa est dans la vie d’un kayakiste un rite initiatique indispensable, des noms comme la patte d’ours, le pastis, Rialp et Sort, sont des mots qui illuminent les yeux des initiés. Cet été 5 jeunes pagayeurs sont donc allés se frotter à cette rivière aussi belle qu’impressionnante. Pour résultats, du stress, quelques bleus aux jambes, beaucoup d’eau ingurgitée… mais beaucoup de sensations. Voici le récit de notre périple.

Départ le dimanche matin à 5h (ça pique mais quitter la Seine et sa teinte sombre pour les rivières limpides des Pyrénées espagnoles est à ce prix). Après 11h de voyage en camion, nous arrivons enfin à notre camping et montons le campement.

Le 2ème jour, début des hostilités de façon tranquille avec la partie : « Rialp-Sort ». C’est un tronçon facile, idéal pour reprendre l’eau vive et les bons réflexes qui vont avec. Débarquement au niveau de la glissière qui, il y a quelques années créait une magnifique vague et fait maintenant place à un rouleau bien sale qui rappelle sur les côtés… On va porter !

stage_palla_1

La glissière avant…

... la glissière maintenant!

… la glissière maintenant!

(photos non officielles)

On finit la descente sur une petite navigation sur le bassin de Sort qui possède une superbe vague pour surfer et faire des soleils avant.
Le jour suivant les choses sérieuses commencent, avec le tronçon « llavorsi-Sort », les jeunes sont crispés à l’approche du départ, quelques exercices de sécurité avant de partir et on se lance.

stage_palla_3

La première partie du tronçon ne laisse pas de répit, des rapides tout le long et ça enchaine entre du classe 3 et des passages 4, bref, du bain, du stress et un peu de casse, mais dans l’ensemble ça ne se passe pas trop mal, on arrive à la passerelle en marquant une pause bien méritée après cet enchaînement. Le temps de faire quelques sauts et c’est reparti !
Malheureusement le dernier gros passage du tronçon que représentait la patte d’ours (un rouleau collant à souhait) n’existe plus, mais qu’importe, nous finissons la descente en profitant des vagues que nous proposent la rivière.

La journée suivante une vingtaine de kilomètres de descente au programme, et encore une fois ça s’annonce plutôt engagé, avec notamment le passage du Pastis, célèbre passage avec du courant fort, des grosses vagues et des rouleaux, et comme si ça ne suffisait pas il faut slalomer entre les rochers. Tout un programme qui enchante tout particulièrement nos jeunes kayakistes.

stage_palla_4

Malgré quelques bains inhérent à l’activité, la descente se passe très bien, les jeunes ne s’en rendent pas compte mais ils progressent très vite, des automatismes de lecture de rivière et de navigation s’installent, la descente s’enchaine, le soleil est là, l’eau aussi, une belle journée de plaisir.

Le lendemain, c’est la journée tranquille qui commence, avec au programme : les gorges, splendide ballade avec des rapides 2(III), permettant de reprendre des forces en se faisant plaisir. On profite aussi de cette ballade pour s’initier aux joies du canoë en eaux vives… que du bonheur ! La rivière s’enfonce entre les montagnes où des cascades tombent entre les falaises, à mi-chemin entre un paysage désertique et un western.

stage_palla_5

Le Vendredi, on repart sur la partie haute de la rivière et ses beaux passages. Beaucoup de tension et de stress à l’approche du point de départ… la 1ère descente de ce tronçon a laissé des traces, on s’engage sur la première partie du parcours jusqu’à la passerelle marquant la fin des grosses hostilités. C’est la surprise générale, les jeunes sont surpris par la facilité dont ils font preuve pour passer les rapides qui leur semblaient monstrueux 3 jours auparavant. Les progrès sont bien là.

Le dernier jour nous profitons de la présence de Franck et de son fils pour effectuer une grande descente de Sort jusqu’aux gorges, une descente bien sympa malgré un temps un peu capricieux et la fatigue de la semaine qui commence sérieusement à se faire sentir. Le soir nous assistons à la finale des championnats du monde de freestyle qui se déroule à Sort en nocturne et nous célébrons le sacre de Dane Jackson et la 2ème place de Mathieu Dumoulin.

stage_palla_6

A bientôt sur l’eau,
Matthieu